• Language

Nature

Le territoire de la Bulgarie se caractérise par une topographie diversifiée, qui combine des plaines, des collines et des plateaux, des vallées fluviales, des canyons et des montagnes de différentes hauteurs. Environ 70% du territoire est couvert de plaines et de terres vallonnées, et 30% de montagnes. L'altitude moyenne de la Bulgarie est de 467 m : elle diminue généralement en allant du sud au nord et d'ouest en est.

Dans la partie centrale du pays est situé le Grand Balkan (Stara planina) dont le sommet le plus haut est Botev (2376 m d’altitude). Du sud au nord, la partie ouest de la montagne est traversée par le fleuve Iskar, formant une gorge pittoresque de plus de 70 km. Au nord du Balkan s'étend le contrefort appelé Predbalkan. Les formes karstiques y sont très répandues. Le point le plus élevé y est le sommet deVasilyov (1490 m).

Au sud du Balkans se trouvent les vallées du Zadbalkan et la montagne de Sredna gora. La plus vaste des vallées du Zadbalkan est celle de Sofia, où est situé la capitale bulgare éponyme. Les montagnes de Sredna gora comprennent la chaîne Plana-Zavala, Sredna Gora d’Ihtiman, Sredna gora propre, Sarnena gora.

Entre le Predbalkan et la rivière de Danube se situe la plaine de Danube qui s’étend sur une superficie de 31 000 km². Dans sa partie orientale se trouvent nombre de plateaux : celui de Dobrudzha, de Provadia, de Lilyak, de Shumen entre autres. Au nord se trouvent les dépressions le long du Danube qui comprennent les terrasses du Danube.

Au sud de la capitale se trouve la montagne de Vitosha avec son plus haut sommet Cherni vrah (2290 m). La région de Kraishte est située dans la partie centrale de la Bulgarie de l’Ouest. C’est une région où se succèdent des montagnes élevées et des montagnes plus basses, comme par exemple Rui, Milevska, Zemen, Konyavska, Verila. A l’ouest de la vallée du fleuve Struma et au sud de Kraishte s'étend le groupe de montagnes d’Osogovo-Belasitsa qui comprend les montagnes Osogovo (sommet plus haut : Ruen, 2251 m), Vlahinska, Maleshevska, Ograzhden et Belasitsa (sommet plus élevé : Radomir, 2029 m).

Rila et Pirin, les montagnes les plus hautes du pays, sont situés à l'est de la vallée du fleuve Struma. L'altitude moyenne en est de 1 258 mètres : 60% de leur superficie est d’une altitude supérieure à 1 000 m. Rila possède 31 sommets atteignant plus de 2 600 m en altitude. C’est là que se trouve également le champion des Balkans : le sommet de Musala (2 925 m d’altitude).

A Pirin, il y a 33 sommets de plus de 2 600 m dont Vihren (2 914m) est le deuxième sommet de la Bulgarie et troisième de la péninsule balkanique. De beaux lacs alpins se sont formés dans les cirques glaciaires à la suite de la fonte des glaciers.

Les Rhodopes sont situés à l’est de la vallée du fleuve Mesta. Il y a 11 sommets d’une altitude supérieure à 2000 m. Le sommet le plus haut des Rhodopes est Golyam Perelik (2191 m). La multitude de curiosités naturelles (grottes, cascades, lacs alpins) attirent de nombreux touristes chaque année.

Entre le Srednogorie, le Rila, les Rhodopes et la mer Noire se trouvent la vallée de la Thrace supérieure, les terrains accidentés de Haskovo, le bassin fluvial de Tundzha, la plaine de Burgas et les montagnes Sakar et Strandzha. Les parties les plus orientales du pays sont occupées par le littoral de la mer Noire, qui de ses vastes plages attire les touristes locaux et étrangers.

La Bulgarie est riche d’une variété de minéraux. Au bilan national des réserves et des gisements de ressources minérales de la République de Bulgarie sont inscrits des dépôts de 163 sortes de minéraux dont 7 types de ressources de combustibles, 14 types de minerais, 75 types de minéraux non-métalliques et 67 types de roches servant de matériaux de revêtement et de construction.

La Bulgarie est située dans les latitudes tempérées ce qui rend son climat favorable pour le développement de différents types de tourisme. La durée d'ensoleillement moyenne annuelle se monte à environ 2500 heures en Bulgarie. La formation du climat dans le pays est très influencée les systèmes météorologiques actifs : la dépression d’Islande, l’anticyclone des Açores et l’anticyclone de l’Europe orientale. Le passage de masses d’air arctique et tropique est relativement rare. La température moyenne annuelle du pays est entre 10 ° et 14 ° C, les valeurs qui prédominent se situent entre 11 ° et 12 ° C. La température est d’une forte corrélation avec l'altitude. Dans les régions montagneuses, plus l'altitude monte, plus les conditions thermiques sont influencées par les conditions de l'atmosphère libre. Il en résulte qu’aux altitudes supérieures à 2 300 m, la température moyenne annuelle est négative (-2,9 ° C pour le sommet de Musala). Dans les plaines et dans les terrains accidentés de la Bulgarie du Nord, la température moyenne mensuelle la plus basse est observée en janvier (-1,4 ° et -2,0 ° C). En Bulgarie du Sud (sans compter les vallées), la température moyenne de janvier est entre 0 ° et 1 - 2 ° C. Dans les régions montagneuses (1000-1200 m) et dans les vallées, la température moyenne de janvier est de -2 ° à -4 ° C. Dans les zones de haute altitude, le minimum des températures moyennes est mesuré au mois de février, les températures moyennes mensuelles de février étant entre -8 ° et -10 ° C. Au sommet de Musala, la température est de -11,6 ° C. Sur le littoral, les températures moyennes de janvier et de février sont positives. Sur le littoral nord, elles atteignent de 0,8 ° à 2 ° C tandis qu’au sud elles varient entre 2,4 et 3,2 ° C. Les températures moyennes maximales sont normalement mesurées les mois de juillet et d’août. Elles se situent dans la fourchette de 21 à 24 ° C. Les régions au nord du Balkan ont des températures moyennes de juillet autour de 22 ° C tandis que les plaines et les terres vallonnées au sud du Balkan sont caractérisées par une température de 23 ° - 24 ° C. Dans les régions montagneuses (1000 - 2000 m), elle est de 12 ° - 16 ° C et de 5 - 8 ° C dans les régions dont l’altitude dépasse les 2 300 m. Les précipitations sont inégalement réparties à travers le pays. La pluviométrie moyenne annuelle varie largement : de 500 - 550 mm (dans la plaine du Danube et de la vallée supérieure de la Thrace) à 1 000 – 1 400 mm dans les zones montagneuses. Une couverture de neige se forme chaque année en Bulgarie. Dans les parties moins élevées la couverture persiste de décembre à mars. Au littoral et dans les terres au sud du Balkan, on peut l’observer de janvier à février. Des tombées de neiges isolées peuvent avoir lieu dans les autres périodes de l’année (novembre, avril, etc.). En raison des passages fréquents de la température de l'air au-dessus de 0° C, la neige peut fondre à plusieurs reprises. Une couverture plus épaisse et durable est formée dans les zones montagneuses et de haute altitude. Elle peut durer de 4 à 5 mois dans les régions d'une altitude de 1 000 à 1 500 m, ou de 7 à 9 mois dans les régions de plus de 2 000 mètres.

Le territoire du pays est divisé en quatre zones climatiques : zone du climat continental humide, zone du climat continental-méditerranéen, zone transitoire, zone de la mer Noire et zone montagneuse. La couverture de neige relativement plus épaisse et durable favorise le développement du pays en tant que destination de sports d’hiver. Les précipitations peu nombreuses pendant la saison touristique, l’ensoleillement, la température de l’air pas trop élevée, l’eau de mer relativement chaude et l’absence de vents forts favorisent l’affirmation de la destination mer Noire pour les vacances d’été. L’air pur de montagne et les évaporations de l’eau de mer ont un effet favorable sur l’organisme humain.

La Bulgarie est riche en eaux minérales. Selon le niveau thermique les eaux sont divisées en: eaux fraîches (température jusqu’à 20° C), chaudes (de 20 à 37° C), brûlantes (température dépassant les 37° C). Les sources d’eau fraîche sont parsemées partout dans le pays : Narechen (région d’Asenovgrad), Shipkovo (région de Troyan), Ovcha kupel (région de Sofia), Smochan (région de Lovech), Voneshta voda (région de Veliko Tarnovo), Merichleri ​​(région de Dimitrovgrad). Les eaux thermales constituent la majorité des eaux minérales en Bulgarie. La source d'eau minérale de Sapareva banya, l’unique geyser-fontaine, affiche la température la plus élevée (103 º C) de la Bulgarie et de l’Europe continentale. Les plus célèbres sources thermales se trouvent à Varshets, Barzyia, Montana, Bov, Lakatnik, Opletnya (dans la région du Grand Balkan) ; dans la région de Sofia (Bankya, Gorna Banya, Knyazhevo, Ovcha kupel, Sofia, , Pancharevo) ;dans la région de Sredna Gora : Strelcha (40 ° C) , Hisarya (49,5 ° C), Banya (51,1 ° C), Pavel banya (54,6 ° C), thermes de Stara Zagora (45,8 ° C) ; dans la vallée de la Struma (Blagoevgrad, Simitli, Sandanski, Levunovo et Marikostinovo) et dans la vallée du fleuve Mesta : Banya (56 ° C), Dobrinishte (43 ° C) et Eleshnitsa (56 ° C). En Bulgarie, les plus répandues sont les eaux thermales à teneur d’azote : les sources de Sapareva banya, de Simitli, Narechen, Momin prohod. Les sources de Mihalkovo, des thermes de Sliven, de Stefan Karadzhovo se caractérisent par des eaux à teneur de CO2. Les eaux thermales dans la vallée de Sofia sont à teneur de sulfure d'hydrogène. La moitié des eaux thermales ont des niveaux de radioactivité élevés dépassant les 15 Emans par litre comme la source de Klisura (200 Emans par litre) ou de Strelcha (250 Emans par litre) . D’une radioactivité particulièrement élevée sont les sources de Momina banya (560 Emans par litre) et une des sources de Narechen (1 300 Emans par litre).

Le petit territoire de la Bulgarie et sa proximité immédiate avec le Danube et la mer Noire, ainsi que le Balkan et sa proximité avec la mer Egée sont des conditions préalables pour la formation d’artères fluviales et de petits systèmes fluviaux. Le fleuve d’Iskar est le plus long de la Bulgarie (368 km) : il prend sa source dans la montagne de Rila et se jette dans le Danube. D’autres grands fleuves qui se jettent dans le Danube sont Lom, Ogosta, Vite, Osam, Yantra. Les fleuves se jetant directement dans la mer ont leurs bassins dans la partie orientale de la vallée du Danube. Ce sont les fleuves de Batovo, Devnya, Provadiya, Kamchiya, Dvoynitsa, Fakiyska, Izvorska, Ropotamo, Dyavolska, Agach, Veleka et de Rezovo. Le plus grand fleuve bulgare dans le bassin de drainage de la mer Égée est Maritsa (longue de 321 km et couvrant une superficie de 21 084 km ²). Parmi les autres grands fleuves sont Arda, Tundzha, Mesta, Struma.

Les lacs naturels (côtiers, glaciaires, karstiques, des glissements de terrain, tectoniques et riverains) sont concentrés sur le littoral, les rives du Danube et dans les parties les plus élevées du Rila et du Pirin. Selon leur situation et particularités hydrographiques, les lacs côtiers sont répartis en trois groupes : Dobrudzha (lac de Durankulak, d’Ezerets, de Shabla, Tuzla de Shabla, Tuzla de Nanevo et Tuzla de Balchik), Varna (lacs de Varna et de Beloslav) et Burgas (lac de Bourgas, d’Atanasovo, de Mandra et de Pomorie, d’Alepu, d’Arkutino et de Stomoplo). Les lacs glaciaires résultent de l'activité des glaciers au cours du Quaternaire dans le Rila et Pirin. Au nombre d'environ 260 et situés à une altitude de 2 000 - 2 600 m, ils occupent les fonds des cirques et des vallées glaciaires. Le plus élevé est le lac Gorno Polezhansko à Pirin (2 710 m d’altitude) tandis que le moins élevé est le lac Lokvata (1858 m d’altitude). Le plus long des lacs glaciaires est le lac Gornoto Ribno du Rila (801 m). Plus de la moitié des lacs couvrent une superficie de moins de 100 ares. Le plus grand lac du Rila est le lac Smradlivoto (le lac puant) qui s’étend sur 2 120 ares, et le lac le plus grand du Pirin est celui de Popovo (1 120 ares). La plupart des lacs sont d'une profondeur maximale de 2 - 5 m : le lac le plus profond est Okoto (l'œil) dans le Rila, atteignant 37 m en profondeur. Parmi les lacs les plus célèbres du Rila sont les Sept lacs, Marichinite, Urdinite, Rinite. Les mieux connus d’entre ceux situés dans le Pirin sont les lacs Vasilashkite, Popovite, Vlahinskite, Banderishkite. Les lacs tectoniques les plus importants sont les lacs Skalensko (dans la région de Stidovo du Balkan de l’Est), Kupensko dans le Balkan central, Panichishte dans le Rila du Nord-Ouest et Rabisha. Le plus grand d’entre eux (Rabisha) a été transformé en barrage. Le plus important des lacs côtiers est Srebarna : il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Les lacs résultant de glissements de terrain sont situés le long du littoral (au nord de Varna et près du monastère d’Aladzha). Le groupe de lacs de Smolyan sont situés sur un vaste glissement de terrain au nord de Smolyan. Il est composé de trois grands et plusieurs petits lacs.

Des dépôts de boues curatives se trouvent dans la région de Shablenska Tuzla, Zlatni pyasatsi, du lac de Varna, du lac de Pomorie, du lac d’Atanassovo et du barrage de Mandra. Les dépôts de tourbe se trouvent près du barrage de Batak dans les Rhodopes, du village Baykalsko dans la montagne Konyavska, de la ville de Straldzha sur les rives de Tundzha, du village Sadovo dans la vallée supérieure de la Thrace. Il y a des dépôts de boue provenant de sources près du village de Marikostinovo (dans la vallée de Sandanski-Petrich) et de Banya (dans la vallée de Karlovo) et des péloïdes artificiels dans la région d’Ovcha kupel (Sofia), de Velingrad, d’Asenovgrad, des thermes de Sliven, de Stara Zagora et de Haskovo, ainsi que près de Sapareva Banya, Blagoevgrad, Hisar, Pavel banya, Pomorie, Primorsko, Burgas; des stations balnéaires d’Albena et de Slanchev byrag.

Le climat favorable et les beaux paysages sont une condition préalable pour le développement de 142 centres de villégiature, dont 28 stations balnéaires, 56 stations de sports d’hiver, 58 centres de balnéothérapie et une multitude de centres de thalasso et spa.

La Bulgarie est un pays aux types de sols divers : tchernoziom, vertisols, cambisols, cambisols chromiques, alisols, umbrisols, fluvisols. Le territoire du pays est divisé en trois régions géographiques selon les types de sol : Bulgarie du Nord, Bulgarie du Sud et région montagneuse.

La Bulgarie se place deuxième en Europe en termes de biodiversité, avec plus de 12 360 espèces végétales dont 3 700 espèces supérieures. Le Livre rouge (livre des espèces menacées ou en voie de disparition) comprend 763 espèces. Pas moins de 750 plantes ont été classées médicinales dont 70% sont d’une importance économique : le pays exporte quelque 15 milliers de tonnes d’herbes médicinales par an.

Les forêts couvrent 4 mio ha, soit 36.85% du territoire du pays. Parmi les forêts d’arbres à feuilles caduques, les plus répandues sont celles de chênes et de hêtres. Les forêts de chênes sont rencontrées surtout dans les territoires de jusqu’à 1 000 m d’altitude tandis que les forêts de hêtres se trouvent surtout dans les parties des montagnes moins élevées. Les forêts de conifères tempérées sont situées dans les territoires de jusqu’à 2 200 m d’altitude. Composées surtout d’épicéas, de sapins et de pins sylvestres, elles sont très répandues dans les Rhodopes. Le pin sylvestre est rencontré aussi à Slavyanka et dans le Pirin, tandi que le pin de Macédoine est typique du Grand Balkan central, des Rhodopes occidentaux, du Pirin central, du Rila et du Vitosha.

La Bulgarie possède plus de 27 milliers d’espèces invertébrés. Pour leur part, les vertébrés sont représentés par plus de 750 espèces dont 397 espèces d’oiseaux, 207 espèces de poissons d’eau douce et de la mer Noire, 94 espèces de mammifères, 52 espèces d’amphibiens et de reptiles. Le pays est divisé en sept régions zoogéographiques dont quatre font partie de la région méditerranéenne et trois de la région euro-sibérienne. Dans les territoires sous l’influence climatique méditerranéenne sont rencontrées beaucoup d’espèces reliques. La faune des grottes en Bulgarie compte plus de 100 espèces.

La pêche sportive et industrielle est pratiquée dans la mer Noire.

Il existe trois parcs nationaux dans le pays : Pirin (inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO), Rila et Balkan central, en plus des 11 parcs naturels : Belasitsa, Bulgarka, Balkan de, Zlatni pyasatsi, Persina, monastère de Rila, Rusenski Lom, Sinite kamani (les pierres bleues), Strandzha et Plateau de Shumen.