• Language
Ville de Plovdiv

Ville de Plovdiv

Plovdiv est la deuxième ville de la Bulgarie, centre administratif de la région de Plovdiv. Située dans la vallée de la Thrace supérieure, sur les deux rives du fleuve Maritsa, elle compte environ 350 000 habitants. D’un climat continental transitoire, la ville se caractérise par des hivers doux et des étés chauds. La température moyenne de janvier est de +1°С et la température moyenne de juillet est de +24°С.
Plovdiv est parmi les plus vieilles villes d’Europe : ses origines remontent à 4 000 ans av. J.-C. Durant l’Antiquité les Thraces s’installèrent sur la colline et fondèrent une cité fortifiée conquise au IIe siècle ap. J.-C. par Philippe de Macédoine qui la renomma Philippopolis et l’enceignit de remparts solides. Plus tard, elle devint indépendante dans le cadre des royaumes thraces, mais après une série de batailles au Ier siècle, elle fut prise par l’Empire romain. La forteresse au pic de la colline Nebet tepe date de l’époque des Thraces.
Sous l’Empire romain, Plodviv (dénommé alors Trimontium) fut un carrefour important, une ville florissante où la construction de bâtiments, d’installations et de routes à grande échelle battait son plein.
Les nombreux vestiges de cette ville en plein essor sont bien préservés : des rues pavées, des remparts, des édifices, un système d’approvisionnement et de canalisation d’eau.
Plovdiv fut officiellement annexé à l’Etat bulgare sous khan Malamir (période de règne : 831 - 836). Les Byzantins parvinrent à quelques reprises à se la restituer mais au fil des siècles elle passa souvent des Byzantines aux Slaves et vice versa. La ville fut même prise pour une période courte par les chevaliers de la quatrième croisade pour être finalement remise aux Bulgares en 1344.
Les armées ottomanes qui conquirent Plovdiv en 1364 lui donnèrent un aspect nouveau : à la place de l’architecture byzantine apparaissaient de nouvelles constructions aux caractéristiques typiquement orientales. La ville changea de nom une fois de plus pour devenir Filibe.
Durant le Renouveau (XVIIIe – XIXe siècle), la ville fut un centre économique important dont certains habitants aisés et éduquées voyageaient partout en Europe pour apporter de leur retour non seulement des marchandises exotiques mais aussi de nouveaux courants culturels. Les riches commerçants démontraient leur aisance par leurs belles maisons d’ornementation riche qui devinrent le symbole de la Vieille ville. A la différence des petites maisons pratiques et asymétriques du début du Renouveau, celles construites plus tard se distinguent par un élan de l’imagination et une réalisation d’envergure, avec un accent sur la somptuosité des détails.
La ville fut un centre culturel important qui contribua beaucoup à l’éveil spirituel des Bulgares, jouant un rôle important dans la lutte pour l’indépendance ecclésiastique.
Le 16 janvier 1878, la ville fut libérée à la suite de la Guerre russo-turque : le traité de San Stefano du 3 mars 1878 si longuement espéré jeta les bases de l’Etat bulgare libre. La joie de la libération s’avéra précoce : quelques mois plus tard, le traité de Berlin divisait le pays en quelques parties, accordant certains territoires frontaliers aux pays voisins et réservant à la Bulgarie le rôle d’une petite principauté. Plovdiv resta en Roumélie orientale, région autonome sous le pouvoir ottoman dont il fut désigné la capitale. Cette période de séparation dura sept années qui virent une construction d’envergure visant à créer des édifices administratifs nécessaires à la nouvelle capitale. Entretemps, un comité spécial préparait l’insurrection censée réunir les parties divisées de la Bulgarie. Le 6 septembre 1885 la ville fut prise et unie au Royaume de Bulgarie. Cette date historique marqua le début d’une nouvelle époque : c’est une fête officielle et aussi le jour de Plovdiv.
Après la réunification, Plovdiv est resté la deuxième ville du pays après Sofia. C’est un grand centre industriel et commercial qui accueille la célèbre Foire internationale de Plovdiv : un forum d’échanges commerciaux pour des participants du monde entier. La ville est un centre de festivals de théâtres, de danse, et de cinéma. Les nombreuses trouvailles archéologiques des époques thrace, romaine et byzantine rappellent le passé glorieux de la ville et s’inscrivent dans l’architecture moderne de la ville : un bel exemple en est l’aqueduc romain, partie intégrale de chaussée Komatevsko ou le théâtre antique utilisé pour des spectacles. La ville possède quelques musées (historique, archéologique, ethnographique, de sciences naturelles), une galerie des beaux arts et un théâtre. Une des plus grandes curiosités est l’ensemble architectural le Vieux Plovdiv qui garde de belles maisons restaurées de l’époque du Renouveau habitées de nos jours.
La ville propose de très bonnes conditions pour pratiquer des sports ou s’amuser. Au bout de la ville se trouve un canal de dimensions olympiques où les sportifs peuvent pratiquer l’aviron, la course ou le cyclisme.
Dans le passé, Plovdiv avait sept collines, les ainsi dits « tepes ». Il n’en reste que six aujourd’hui : le tepe de Marko ayant été détruit pour assurer des pavés pour les rues. Si vous décidez de compter les tepes, n’oubliez pas que la Vieille ville se compose de trois tepes. Dzhendem tepe ou la colline des jeunes est le plus élevé des collines : il fut proclamé site protégé à cause des plantes endémiques et de sa nature bien préservée. On y rencontre beaucoup d’espèces animales comme l’écureuil, le geai des chênes et le lapin. Sur la colline Bunardzhika fut réalisé un monument à la mémoire de l’armée soviétique : Alyosha. Sahat tepe, la colline à la tour d’horloge, fut transformé dans un parc, lieu préféré des couples d’amoureux et des jeunes. Sur son sommet se trouve une tour d’horloge du XVIe siècle. Les trois autres tepes appartiennent à la Vieille ville. Tous les tepes sont des parcs en bon état, avec des allées et des bancs.
Centre économique et culturel de la Bulgarie du Sud, la ville de Plovdiv est parmi les destinations les plus prisées par les touristes. L’offre hôtelière couvre toute la gamme des auberges de jeunesse aux hôtels luxueux. La grand-rue est un centre de loisirs et de shopping. Les nombreux restaurants sont parsemés dans toute la ville.


Photos Tous
Plovdiv Plovdiv Plovdiv Plovdiv Plovdiv
Nous recommandons Tous
Grotte de Yagodina Grotte de Yagodina

La grotte de Yagodina se trouve dans la gorge de Buynovsko près du village Yagodina dans les Rhodopes. Elle figure parmi les grottes les ...

Krastova gora Krastova gora

Krastova gora (la Foret de la croix) figure parmi les plus grands foyers du christianisme en Bulgarie qui attire de nombreux pèlerins. Ce ...

Festival d’été La scène des siècles, Tsarevets Festival d’été La scène des siècles, Tsarevets

Le festival d’été La scène des siècles est un événement d’opéra et de ballet unique qui a lieu en plein air, sur la colline de ...

Musée archéologique au sein de l’Académie des sciences bulgare, Sofia Musée archéologique au sein de l’Académie des sciences bulgare, Sofia

Le musée archéologique national se trouve au centre de Sofia en face de l’administration du Président de la République. Il est ...

Festival international L’amour est une folie Festival international L’amour est une folie

Le Festival international de cinéma L’amour est une folie fut fondé en 1993. Le Festival est organisé chaque année et dure sept jours, ...